Un cosmologiste de renommée mondiale à l'University of Toronto remporte le prix le plus prestigieux en sciences au Canada

Publié le par dita

Le 15 mars 2007

Un cosmologiste de l'University of Toronto à l'écoute de la "musique cosmique" est le tout dernier lauréat de la Médaille d'or Gerhard-Herzberg en sciences et en génie du Canada, le prix le plus prestigieux en sciences au Canada.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) rendra hommage à M. Richard Bond lundi prochain, le 19 mars, à Ottawa. Nommée en l'honneur de Gerhard Herzberg, lauréat canadien d'un prix Nobel, cette médaille, qui est décernée annuellement, s'accompagne d'une garantie de financement à la recherche de un million de dollars au cours des cinq prochaines années.

A titre de directeur de l'Institut canadien d'astrophysique théorique (ICAT), de 1996 à 2006, M. Bond a fait la promotion du mandat de l'organisme, qui vise l'adoption d'une approche pancanadienne à l'établissement d'une science de calibre mondial, attirant des stagiaires postdoctoraux de partout au Canada et dans le monde. Il a été nommé Officier de l'Ordre du Canada en 2005 et est membre de la Royal Society of London et de la Société royale du Canada. M. Bond est l'astronome canadien le plus cité, ayant à son crédit plus de 12 000 citations.

"Je félicite M. Bond d'avoir remporté ce prix très prestigieux et j'applaudis sa contribution exceptionnelle à l'astronomie canadienne, a affirmé Colin Carrie, secrétaire parlementaire du ministre de l'Industrie. Ses travaux ont aidé le Canada à attirer et à retenir au pays de jeunes chercheurs, ce qui est essentiel pour contribuer à faire du Canada un chef de file en astronomie pour les générations actuelles et futures."

"La Médaille Herzberg du CRSNG couronne les travaux de chercheurs canadiens qui se distinguent par la même influence et la même excellence personnifiées par Gerhard Herzberg au cours de sa carrière, a souligné la présidente du CRSNG, Mme Suzanne Fortier. Richard Bond incarne certainement ces traits, en raison de ses travaux de recherche et de son travail à titre de cofondateur et directeur de l'ICAT."

Depuis plus de 25 ans, les travaux de recherche de M. Bond ont contribué d'une façon remarquable à apporter des réponses aux questions les plus profondes auxquelles tente de répondre la science au sujet de l'origine, de l'histoire et de la nature de l'Univers. En analysant le rayonnement de fond cosmique (l'énergie lumineuse la plus ancienne qu'un télescope peut détecter), il a trouvé des façons de brosser un tableau détaillé des événements qui se sont produits juste après le big bang et qui ont donné à l'Univers sa structure actuelle.

Grâce à une combinaison de travaux théoriques et expérimentaux, M. Bond a exploré l'origine de la structure à grande échelle de l'Univers, en s'attachant tout particulièrement à la matière sombre, une composante importante de l'Univers qui n'a pas encore été observée directement, mais qui peut être détectée en raison de son effet gravitationnel. Au fil des ans, M. Bond a contribué à l'évolution de la cosmologie pour la rendre de plus en plus précise afin de déterminer la taille, la forme et l'âge de l'Univers.

Les autres finalistes à la Médaille Herzberg du CRSNG étaient M. Gilles Brassard, de l'Université de Montréal, et M. John Jonas, de l'Université McGill. Tous deux recevront le Prix d'excellence du CRSNG et une subvention de recherche de 50 000 dollars du CRSNG.

Le processus de sélection repose sur une évaluation des candidats par des pairs à l'échelle internationale et sur la décision d'un éminent comité de sélection du CRSNG. Cette année, la présidence du comité était assurée par M. Edwin Bourget, membre du Conseil du CRSNG et vice-recteur à la recherche à l'Université de Sherbrooke.

Le CRSNG est un organisme fédéral chargé d'investir dans les gens, la découverte et l'innovation au profit de tous les Canadiens. L'organisme investit dans les gens en accordant un appui à quelque 23 000 étudiants universitaires et stagiaires postdoctoraux. Le CRSNG fait la promotion de la découverte en offrant un appui financier à plus de 11 000 professeurs d'université chaque année et favorise l'innovation en incitant environ 1 300 entreprises canadiennes à investir dans la recherche et la formation universitaires. Au cours des dix dernières années, le CRSNG a investi six milliards de dollars dans la recherche fondamentale, les projets universités-industrie et la formation de la prochaine génération de scientifiques et d'ingénieurs du Canada.

source : http://www.ccnmatthews.com/

 


Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

angel 17/03/2007 08:45

GROS BISOUS BON WEEK END

dita 17/03/2007 17:47

Gros bisous à toi aussi et à bientôt !!