Les étoiles brillantes et leurs magnitudes

Publié le par dita

Etoiles brillantes

Désignation

Magnitude apparente

Magnitude absolue

Type spectral

Distance (années- lumière)

Sirius

a  Canis Majoris

-1,5

1,4

A1

8,8

Canopus

a  Carinae

-0,7

1,4

F0

196,0

Rigil Kent

a  Centauri

-0,3

-4,7

G2

4,3

Arcturus

a  Bootis

-0,1

4,4

K1

37,0

Vega

a  Lyrae

0,0

-0,2

A0

26,0

Capella

a  Aurigae

0,1

0,5

G8

46,0

Rigel

b  Orionis

0,1

-0,6

B8

815,0

Procyon

a  Canis Minoris

0,4

-0,7

F5

11,0

Achernar

a  Eridani

0,5

2,7

B5

127,0

Hadar

b  Centauri

0,6

-2,2

B1

391,0

Altair

a  Aquilae

0,8

-5,0

A7

16,0

Beltégeuse

a  Orionis

0,8

2,3

M2

652,0

Aldébaran

a  Tauri

0,8

-6,0

K5

68,0

Acrux

a  Crucis

0,9

-0,7

B1

261

Spica

a  Virginis

1,0

-3,5

B1

261

 

Les magnitudes :  apparente et absolue

La luminosité d'une étoile observée de la Terre n'est qu'apparente. Elle n'a que peu de rapport avec la vraie luminosité de l'étoile : une étoile proche très faible semblera plus brillante qu'une étoile lointaine très lumineuse.

Pour comparer les vraies luminosités des étoiles, il faudrait les voir à la même distance.

C'est la base de magnitude absolue, ou réelle, qu'utilisent les astronomes.

Publié dans Les étoiles

Commenter cet article