Météorite et astéroïde : objectif Terre

Publié le par dita

Le 28 janvier 2008

Une météorite qui tombe dans la région de Bourges, un astéroïde menaçant et un satellite américain qui pourrait s’écraser sur terre d’ici quelques semaines… Les objets célestes font leur numéro.

Astérix avait peut-être de bonnes raisons d’avoir peur que le ciel lui tombe sur la tête. Depuis quelques jours, des objets extraterrestres semblent avoir trouvé en la planète Terre un point de chute à leur goût. En France tout d’abord, à Trouy, dans le Cher. « Des auditeurs nous appellent pour dire qu’ils ont vu un disque lumineux au-dessus de leur tête », raconte un journaliste de France Bleue. Ces témoignages n’ont rien d’une blague, une météorite s’est bien écrasée dans la région. D’une taille ne dépassant pas celle d’un ballon de football, l’objet a explosé en vol. Cette hypothèse a été confirmée par un employé de l’aérodrome de Bourges qui a vu l’objet chuter. Si l’événement n’a pas fait de dégâts, il a en revanche fait grand bruit, et la ruée vers la météorite commence à agiter les esprits. Une battue a été organisée samedi, pour localiser ce que certains n’hésitent pas à appeler « un cadeau du ciel ». Sans résultat.

Lunette astronomique

Mais les objets qui arrivent tout droit de l’espace ne sont pas toujours bienvenus. Coïncidence ? La Nasa a indiqué qu’un astéroïde frôlera la Terre mardi prochain… Son nom : TU 24. Découvert le 11 octobre 2007, il s’approchera de la Terre à moins de 1,4 fois la distance Terre-Lune, soit à une distance d’environ 500.000 kilomètres. Cet objet, mesurant entre 150 et 600 mètres de diamètre, sera observable avec un télescope ou une lunette astronomique vers 5 h 30. Prochaine réapparition : 2027.

Secret défense

La situation d’un satellite-espion américain suscite, elle aussi, des interrogations. Ayant perdu sa force de propulsion, il a quitté son orbite. Il pourrait s’écraser sur la planète bleue fin février ou début mars. Problème : « Un retour sur terre de ce satellite pourrait fragiliser le secret défense des Etats-Unis car habituellement les navettes sont programmées pour s’échouer en mer afin qu’aucun pays ne puisse y avoir accès », explique John Pike, expert du renseignement militaire américain. Ce dernier exclut la possibilité d’un tir de missile pour détruire l’engin à cause des débris susceptibles de percuter la terre. Si le lieu de la chute n’est pas encore connu, le satellite qui contient des matières toxiques pourrait déclencher d’importants troubles respiratoires dans le cas où il tomberait dans une zone habitée. Mais pour que cela n’arrive pas, le gouvernement américain remue ciel… et terre.

source : http://www.francesoir.fr/

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mathieu lerivrain 26/02/2008 10:11

ce satellite a été détruit par un missile car il aurait pu être dangereux