Mercure renferme un noyau liquide, selon une étude

Publié le par dita

Le 3 mai 2007

La planète Mercure possède un noyau liquide affirment des astronomes aux Etats-Unis qui ont fait cette découverte en utilisant la même astuce que celle des cuisiniers pour savoir si un oeuf est cru ou cuit.

Cette percée aide à mieux comprendre la détection il y a quelques années d'un petit champ magnétique sur Mercure, qui avait étonné les scientifiques, convaincus que le noyau de l'astre s'était solidifié depuis longtemps en raison sa taille réduite. L'explication la plus répandue à la présence d'un champ magnétique est l'existence d'un noyau liquide, comme sur la Terre.

Les cuisiniers voulant savoir si un oeuf est cuit ou cru le font tourner: dans le premier cas le mouvement se fait sans accroc mais dans le second, il est plus instable. L'équipe dirigée par Jean-Luc Margot, professeur adjoint d'astronomie à l'université Cornell, s'est inspirée de ce principe.

Les chercheurs ont étudié attentivement les mouvements de Mercure en utilisant des télescopes en Californie, à Porto Rico et en Virginie Occidentale. Ils ont envoyé de puissants signaux radar vers la planète et en ont capté l'écho. Ils ont ainsi calculé la vitesse de rotation de l'astre avec une grande précision.

Les observations, menées sur cinq ans, ont permis aux scientifiques de calculer des oscillations dans la rotation de Mercure, appelées librations, causées par l'effet de la gravité du soleil. L'ampleur des librations était deux fois plus important que ce qui était prévisible pour un corps complètement solide, ont-ils estimé. Mais elles correspondent en théorie à un corps céleste dont le noyau extérieur est liquide.

Sean Solomon, de l'Institution Carnegie à Washington, qui n'a pas participé aux recherches, estime que ces mesures "constituent un triomphe" des idées théoriques développées dans le passé.

source : http://tempsreel.nouvelobs.com/

Publié dans Actualité

Commenter cet article